Un sans faute pour le tramway du Mans


Rail Passion Philippe-Enrico Attal

Rail Passion Philippe-Enrico Attal

En un an et demi déjà qu’il sillonne les rues du Mans, le tramway le moins cher de France est devenu exemplaire. Retour sur une réussite annoncée.

Jusqu’à présent, les règles semblaient posées: pour avoir un projet de tramway, il fallait être une mégapole surdimensionnée connaissant des problèmes d’engorgement insolubles. Il fallait s’appeler Nantes, Strasbourg, Lyon, Marseille, Bordeaux ou Montpellier. Aux autres cités restaient les bus sur des infrastructures plus ou moins protégées. Pour les agglomérations moyennes, le tramway était jugé « non rentable ». C’est pourtant dans l’optique du marché des villes de moindre importance qu’Alstom a développé son Citadis. Ce matériel modulaire bien que d’aspect extérieur différent est effet destiné à s’adapter à toute sorte de réseau sur une base commune réduisant les coûts. Cette formule est en partie à la base de son succès et a permit à une cité comme celle du Mans de se doter d’un tramway, le moins cher de France.

Inauguré fin 2007 avec 4 mois d’avance, le tramway s’étire sur 15 kms et trois terminus de l’Université à Antarès et Espal, desservi par une branche de 5 stations. Le tout parcouru en 38 minutes jusqu’à Antarès ou 34 minutes jusqu’à Espal. 23 rames du Citadis 302 assurent son exploitation. La fréquence est de 4 min. 30 à l’heure de pointe sur le tronçon central. Aujourd’hui, au delà des prévisions, ce sont 47 000 voyageurs par jour qui empruntent la nouvelle infrastructure et la barre des 10 millions de voyageurs a déjà été franchie. La Setram, l’exploitant historique de la ville transportait 380 000 voyageurs par semaine avant le tramway. Un an plus tard, ce sont 600 000 personnes qui utilisent ses services, 40 % de plus. 7000 nouveaux abonnés ont choisi les transports publics. En parallèle, la circulation automobile est en baisse sur les grands axes de l’agglomération. Une réussite qui a un coût, 302 millions d’euros, 21 millions d’euros au kilomètre, un record pour ce type d’infrastructure.

Rail-Passion Philippe-Enrico Attal

Rail-Passion Philippe-Enrico Attal

Le projet a démarré en 1999 par la phase de concertation, suivie par une décision de l’Etat en 2000 avant une déclaration d’utilité publique en 2002. Le tournant du projet, c’est sans doute fin 2001 le choix définitif pour un tramway fer alors que le pneu a longtemps tenu la corde pour des raisons de coûts. A cette époque, le TVR (transport sur voie réservée) de Bombardier déjà en service à Nancy et choisi à Caen paraît une solution intéressante. Aujourd’hui, après divers problèmes techniques, Bombardier a cessé de proposer ce matériel.

Mi 2004, les travaux préparatoires commencent. Début 2006, on pose les premiers rails avant l’arrivée de la première rame nommée « Désir » un an plus tard. Après les inévitables marches à blanc à la fin de l’été 2007, le tramway est mis en service le 17 novembre d’Université à Antarès et le 22 décembre sur la branche d’Espal. Le calendrier prévisionnel avait fixé l’inauguration au mois d’avril 2008. A cette occasion, le réseau des bus est réorganisé autour de l’épine dorsale que constitue le tramway.

Le succès de cette première ligne appelle à envisager dès à présent des prolongements. Interrogés sur la question, les élus du Mans restent prudents. Il faut d’abord marquer une pause d’environ 2 ans pour « digérer » les coûts de cette première ligne. Ensuite, si le contexte économique s’y prête, il sera temps de réfléchir à une seconde ligne. Bien qu’il soit encore un peu tôt pour se prononcer, il semblerait qu’un axe soit envisagé depuis la place de la République en direction de Villaret le long de la rue des Maillets. Un itinéraire sur lequel 4 lignes de bus sont aujourd’hui déployées.

(publié dans Rail Passion en juillet 2009 aux éditions www.laviedurail.com)


Philippe-Enrico ATTAL

Pas encore de commentaire, commentez ou donnez-nous un lien !

Répondre à “Un sans faute pour le tramway du Mans”

(Spamcheck Enabled)


Warning: Unknown(): open(/mnt/159/sdb/c/a/transports.urbains/sessions/sess_cbabc20204ae0b21cbeb5ec633aaf01c, O_RDWR) failed: No such file or directory (2) in Unknown on line 0

Warning: Unknown(): Failed to write session data (files). Please verify that the current setting of session.save_path is correct (/mnt/159/sdb/c/a/transports.urbains/sessions) in Unknown on line 0