Mairie-de-Montrouge, première étape du prolongement de la ligne 4 du métro vers Bagneux


Le ministre des transports, le président de la région et le pdg de la RATP descendent de la rame officielle à Mairie de Montrouge, photo Philippe-Enrico Attal

Le ministre des transports, le président de la région et le pdg de la RATP descendent de la rame officielle à Mairie de Montrouge, photo Philippe-Enrico Attal

Le 23 mars, la ligne 4 a été prolongée vers la nouvelle station Mairie-de-Montrouge. Cette extension doit conduire la seconde ligne la plus fréquentée du réseau à Bagneux en 2019 en correspondance avec le Grand Paris Express

En projet depuis 1929, la ligne 4 a reporté son terminus de Porte-d’Orléans vers la station Mairie-de-Montrouge. C’est à partir de la boucle de retournement de l’ancien terminus que vient se greffer à 15 m de profondeur le nouveau tunnel qui se dirige au sud sur 680 m vers la nouvelle station. La galerie se prolonge ensuite en arrière gare sur 700 m aux limites de la commune de Montrouge. La station Mairie-de-Montrouge est longue de 90 m sous voute, une disposition abandonnée pour les prolongements depuis plusieurs décennies. 3 accès sont ouverts, devant l’Eglise (doté d’ascenseur), la place Emile Cresp, et au sud place du Général Leclerc. La station décorée avec soin est construite sur 3 niveaux accessibles depuis une batterie d’escaliers mécaniques desservant une salle des billets baignée par un puits de lumière. D’autres escaliers donnent accès à un niveau intermédiaire avant de rejoindre les quais.

Ce prolongement a nécessité l’adaptation de la station Porte-d’Orléans terminus de la ligne 4 depuis octobre 1909. Ce pôle multimodal bus et tramways qui reçoit 27 000 voyageurs par jour devient désormais une station de passage. Le quai en direction de Porte-de-Clignancourt était jusqu’à présent desservit alternativement par 2 voies au départ. Depuis le 23 mars, seule la voie contigüe à la direction Montrouge est utilisée en service normal, l’autre accessible depuis l’ancienne boucle de retournement n’est plus utilisée que par des trains dégarés engagés en ligne vers Clignancourt. Diverses adaptations sont également prévues comme un nouveau couloir de dégagement (en cours de rénovation) sur le quai direction Montrouge ou encore de nouvelles lignes de contrôles plus design. Début 2014, de nouveaux accès (ascenseurs et escaliers) au nord de la station à hauteur de la gare routière des bus 28 et 38 ouvriront de part et d’autre de l’avenue du Général Leclerc.

La nouvelle station Mairie de Montrouge à quelques heures de l'ouverture au public, photo Philippe-Enrico Attal

La nouvelle station Mairie de Montrouge à quelques heures de l'ouverture au public, photo Philippe-Enrico Attal

A la faveur de l’automatisation de la ligne 1, le matériel MP 89 a été progressivement reversé sur la ligne 4 en remplacement du MP 59 en service depuis 1966. Le parc a été porté à 50 rames de six voitures, une de plus depuis le prolongement. Avec 674 000 voyageurs par jour, (38 000 sur la nouvelle section), l’automatisation de la ligne 4, la seconde du réseau en terme de fréquentation, est sérieusement envisagée.

L’arrivée du métro à Mairie-de-Montrouge qui aura coûté 185,3 millions d’euros constitue la première étape du prolongement vers Bagneux, phasé pour des raisons budgétaires. A partir de la galerie de 700 m creusée en arrière gare jusqu’à la rue Racine, la ligne va se prolonger vers 2 nouvelles stations, Verdun-Sud (à la limite de Montrouge et Bagneux) et Bagneux à proximité du Parc Cosson. Cette extension prévue pour 2019 (déclarée d’utilité publique depuis le 11 décembre 2012) mettra la ligne 4 en correspondance avec la nouvelle ligne 15 du Grand Paris Express attendue à l’horizon 2020. A cette échéance, la 4 sera longue de 13 km et comportera 29 stations.

Publié dans le n°188 de juin 2013 de Rail Passion


Philippe-Enrico ATTAL
  1. bertrand

    bonjour,
    savez-vous s’il y a un projet de prolongement de la ligne de bus 38 vers Montrouge également ?
    merci de votre réponse

    1 septembre 2013

  2. Philippe-Enrico ATTAL

    La tendance serait plutôt inverse. Les prolongements du métro en banlieue conduisent généralement à des raccourcissements des lignes de bus. Le 38 est l’héritier du tram 8 qui circulait avant guerre sur le même parcours et il n’a jamais dépassé au sud la Porte d’Orléans. Le bus 68 a été maintenu à Montrouge et c’est plutôt une bonne nouvelle alors que certains pensaient qu’il se limiterait à Porte d’Orléans

    8 septembre 2013

Répondre à “Mairie-de-Montrouge, première étape du prolongement de la ligne 4 du métro vers Bagneux”

(Spamcheck Enabled)


Warning: Unknown(): open(/mnt/159/sdb/c/a/transports.urbains/sessions/sess_1688b3eaae3939066eea847305a2b063, O_RDWR) failed: No such file or directory (2) in Unknown on line 0

Warning: Unknown(): Failed to write session data (files). Please verify that the current setting of session.save_path is correct (/mnt/159/sdb/c/a/transports.urbains/sessions) in Unknown on line 0