1934, la fin de la Petite Ceinture



Historail n°23, la Fin de le Petite-Ceinture, photo Philippe-Enrico Attal

Historail n°23, la Fin de le Petite-Ceinture, Philippe-Enrico Attal

A l’heure où RFF se penche sur l’avenir de la Petite Ceinture, de nombreuses options restent ouvertes quant à l’utilisation future de l’infrastructure. Alors que plusieurs associations proposent une reprise des circulations ferroviaires, il est intéressant de se pencher sur les conditions de la fermeture du trafic voyageur en 1934 et les échecs des tentatives de réouverture.

A l’origine, la ligne de Ceinture n’était pas destinée au trafic voyageurs. Lors de sa construction au XIXe siècle, sa mission première était d’assurer le transport des marchandises et de permettre la liaison entre les gares parisiennes établies par les grandes compagnies. Admis à contrecoeur, les voyageurs vont peu à peu s’imposer sur la ligne qui assure un service appréciable en correspondance avec omnibus et tramways. Les chiffres de fréquentation vont progressivement augmenter pour atteindre en 1900 lors l’Exposition Universelle plus de 39 millions de voyageurs. La Ceinture qui s’est adaptée pour la circonstance, dotée notamment d’une nouvelle antenne à destination du Champ-de-Mars (lieu stratégique de l’Exposition) assure le transport des voyageurs en l’absence de ce métro dont on parle depuis près de 50 ans et qui est ouvert en catimini le 19 juillet 1900. Ce chiffre impressionnant démontre qu’un service adapté, une exploitation cohérente permettent à la Ceinture bien que située en périphérie d’assurer un service complémentaire aux autres modes de transports de pénétration. Malheureusement, passé cet événement planétaire, la ligne va peu à peu décliner et sa fréquentation régulièrement diminuer. Malgré ses atouts, le dernier train voyageurs circule le 22 juillet 1934. Depuis cette date, plus aucun service régulier n’a été assuré sur la Ceinture, le bus PC prenant le relais pour les voyageurs. Seule la ligne d’Auteuil a continué son exploitation de Pont-Cardinet à la Gare d’Auteuil jusqu’à son intégration partielle en 1988 au RER C. Lire la suite…



Coupure de la voie Auteuil à Pont-Cardinet


L'ancien quai Auteuil de Pont Cardinet a disparu sous les travaux, photo Philippe-Enrico Attal

L'ancien quai Auteuil de Pont Cardinet a disparu sous les travaux, photo Philippe-Enrico Attal

Les travaux se poursuivent sur l’ancienne gare de Batignolles-Marchandises où un important projet immobilier prend corps. Dans le cadre de cette opération, c’est en fait tout ce secteur du XVIIe arrondissement qui est concerné. Ainsi, l’ancien quai de la ligne d’Auteuil à Pont-Cardinet vient de disparaître sous un important chantier interrompant du même coup la voie en direction de Pereire-Levallois. Il s’agit en fait de créer une nouvelle voie routière qui prend naissance rue de Rome à travers les emprises SNCF. Le long de cet axe seront construits de nouveaux immeubles d’habitation et de bureau.

Lire la suite…



Des jardins sur la Petite Ceinture


Dans le 15e, la Petite Ceinture va s'ouvrir au public, photo Philippe-Enrico Attal

Dans le 15e, la Petite Ceinture va s'ouvrir au public, photo Philippe-Enrico Attal

Que faire de la Petite Ceinture parisienne ? Alors que le tramway des maréchaux la double dans le sud de Paris en attendant son prolongement vers le nord, l’infrastructure ferroviaire reste fermée au voyageurs depuis 1934, et aux marchandises depuis la fin des années 90. Convoitée, la ligne qui fait un tour incomplet de la Capitale intéresse autant les promoteurs que les amoureux des espaces verts au regard des nombreuses espèces végétales qui la borde. De son côté RFF, son propriétaire ne souhaite pas compromettre l’avenir d’une ligne parfaitement insérée dans la ville. Depuis 2006, un protocole existe entre la ville de Paris et RFF sur le respect de l’infrastructure tout en assurant son ouverture au public. Lire la suite…



Paris rachète 2 gares de la Petite Ceinture


La gare de Saint-Ouen est fermée aux voyageurs depuis 1934, photo Philippe-Enrico Attal

La gare de Saint-Ouen est fermée aux voyageurs depuis 1934, photo Philippe-Enrico Attal

La Petite Ceinture de Paris fermée aux voyageurs en 1934 est toujours dans l’actualité. Propriété de RFF, de nombreux projets la concernant continuent de fleurir, le gestionnaire de l’infrastructure n’écartant pas totalement la reprise des circulations. D’autres parmi lesquels certains élus parisiens envisagent l’aménagement de la ligne en espace vert protégé. Pour l’heure, c’est du côté des gares qu’apparaissent les avancées les plus concrètes. Après l’ancien BV de Montrouge sauvé de justesse de la démolition, c’est au tour des deux stations d’Ornano et de Saint-Ouen d’attirer l’attention des élus.

Lire la suite…



Démolition du raccordement entre le métro et la Petite Ceinture


Le raccordement vu du côté de la Petite Ceinture, photo Philippe-Enrico Attal

Le raccordement vu du côté de la Petite Ceinture, photo Philippe-Enrico Attal

C’est fini pour le raccordement entre la Petite Ceinture et les ateliers de Vaugirard du métro. Construit à hauteur de la rue Desnouette dans le XVe arrondissement, il permettait d’acheminer le nouveau matériel du métro à l’époque où la Petite Ceinture était encore ouverte au service des marchandises. La disparition des circulations ferroviaires a bientôt rendu sans objet cette liaison dont la particularité était de traverser à niveau la rue Desnouette pour atteindre les ateliers. Les terrains longtemps laissés à l’abandon sont actuellement en cours de construction et des habitations prendront bientôt place sur le site. Cette disparition intervient alors qu’un autre raccordement avec la Petite Ceinture à hauteur des ateliers de Charonne a lui aussi disparu depuis de nombreuses années.

Publié dans Rail Passion en février 2010



Démolition de la Gare d’Auteuil


Le BV de la Gare d'Auteuil préservé par le chantier de démolition, photo Philippe-Enrico Attal

Le BV de la Gare d'Auteuil préservé par le chantier de démolition, photo Philippe-Enrico Attal

24 ans après la fin de l’exploitation ferroviaire de la ligne d’Auteuil, c’est au tour de la gare d’Auteuil de voir une page se tourner. L’abandon de la section Henri Martin – Auteuil Boulogne à la faveur de la mise en service de la branche ouest du RER C a conduit à la désaffection complète de l’important site de la gare d’Auteuil autrefois correspondance entre la ligne d’Auteuil et la Petite Ceinture Rive Gauche. Ses emprises qui comprenaient au plus fort de l’exploitation un dépôt vapeur et une dizaine de voies suscitent depuis quelques années les convoitises dans ce quartier cossu de la capitale. La plate-forme qui est toujours la propriété de RFF a été transformée en promenade verte tandis qu’une procédure de fermeture a été engagée en 2008 concernant la partie comprise entre Passy-La Muette et Auteuil-Boulogne. Lire la suite…



Fin de parcours pour la Flèche d’Or ?


L'ancienne gare de Charonne-Ceinture      (photo Philippe-Enrico Attal)

L'ancienne gare de Charonne-Ceinture (photo Philippe-Enrico Attal)

Depuis quelques années déjà la Flèche d’Or anime le quartier de Charonne à Paris. Cet espace musical et culturel désormais bien connu a dépassé les limites du quartier et s’est imposé comme une des scènes branchée de la Capitale. Installée dans la gare de Charonne sur la Petite Ceinture, elle a su aller à la rencontre d’un public jeune sans renier son passé ferroviaire. Outre son nom de Flèche d’Or en référence au train bien connu, de nombreux panneaux et signaux de son décor rappellent aux étourdis la vocation première du lieu. L’ancienne gare a d’ailleurs longtemps été utilisée après sa fermeture au trafic voyageurs en 1934 par le SERNAM. Aujourd’hui, cette salle peut se vanter d’avoir accueilli des noms prestigieux comme Charlélie Couture, les Cardigans ou encore Ben Harper. Cette notoriété n’a pas empêché que le lieu connaissent des difficultés financières ces dernières années.  Lire la suite…



Des autobus sur la Petite Ceinture


La gare de Vincennes sur la Petite-Ceinture (photo Philippe-Enrico Attal)

La gare de Vincennes sur la Petite-Ceinture (photo Philippe-Enrico Attal)

Des travaux ont actuellement lieu sur la Petite Ceinture à Paris pour permettre le stockage des autobus de la RATP. C’est à proximité du dépôt de Lagny à hauteur de la gare de Vincennes que commence le chantier. Longtemps investie par une marque d’automobile, l’ancien B.V. est actuellement à l’abandon. Le long de la plate-forme et sans atteinte à la voie ferrée, une aire de parking s’organise pour permettre d’assurer l’exploitation des autobus. Cette solution radicale est rendue indispensable par les importants travaux qui vont intervenir sur le centre bus de Lagny. Ce bâtiment, ancien dépôt de tramways converti aux autobus en 1932 va totalement se transformer pour accueillir en 2012 des bureaux et des équipements collectifs, une crèche et l’extension d’un collège voisin. Le remisage des véhicules interviendra alors en sous-sol selon des normes environnementales nouvelles. Lire la suite…



Sauvetage de la gare de Montrouge-Ceinture


La gare de Montrouge-Ceinture à l'abandon depuis 1934

La gare de Montrouge-Ceinture à l'abandon depuis 1934

Située sur la Petite Ceinture à hauteur de la porte d’Orléans, la gare de Montrouge-Ceinture semble sauvée. Depuis la fermeture de la ligne de trains circulant autour de la capitale en 1934, le B.V. a connu diverses affectations modifiant profondément son aspect extérieur. La dernière en date est un commerce et seuls les initiés peuvent y reconnaître une gare de la Petite Ceinture. La partie des quais autrefois à l’air libre est désormais couverte d’une dalle sur laquelle sont construites des installations sportives. Toute la physionomie de ce quartier est appelée à être modifiée à la faveur d’un important projet immobilier au coeur duquel se situe la petite gare. Lire la suite…



Le tram T2 bientôt parisien


Après son retour sur les maréchaux, le tramway revient à Paris par la grande porte. Celle de Versailles où la ligne qui part de La-Défense devrait arriver dès la fin de l’an prochain. Les travaux entrent dans leur phase active et déjà les premiers rails sont posés.

Une rame du T2 en retournement à Issy, photo Philippe-Enrico Attal

Une rame du T2 en retournement à Issy, photo Philippe-Enrico Attal

On avait presque fini par l’oublier, la ligne du tramway T2 n’est pas terminée. Depuis Juillet 1997, elle relie La-Défense à Issy-les-Moulineaux avec un succès certain. On frôle aujourd’hui les 80 000 voyageurs par jour. Très loin du petit train de banlieue qui l’a précédé sur le même parcours jusqu’en mai 1993. Il faut dire qu’entre temps la ligne a été totalement reconstruite, électrifiée par caténaire quand le train s’alimentait par 3e rail. Les passages à niveau ont été remplacés par des feux rouges, les quais abaissés, de nouveaux arrêts installés et un tout nouveau dépôt tramways mis en service. L’exploitation de la ligne a été transférée de la SNCF à la RATP. Le sens de circulation a été modifié pour passer de la gauche « type chemin de fer » à la droite plus apte à un véhicule routier. Autre raison de son succès, le prolongement de Puteaux à La-Défense au coeur d’un vaste ensemble multimodal où se retrouvent RER, métro, Transiliens et autobus. Une ligne totalement modernisée apte à faire face à un fort accroissement de son trafic. Les prévisions les plus optimistes étaient pourtant en deçà de la réalité quand ils parlaient de 25 000 voyageurs par jour. Devant l’affluence il a été nécessaire en 2005 d’allonger les quais afin de constituer des rames doubles de 65 m plus en rapport avec le trafic du T2. Lire la suite…




Warning: Unknown(): open(/mnt/159/sdb/c/a/transports.urbains/sessions/sess_a02bfbfd597b9af186197126dc15ca6a, O_RDWR) failed: No such file or directory (2) in Unknown on line 0

Warning: Unknown(): Failed to write session data (files). Please verify that the current setting of session.save_path is correct (/mnt/159/sdb/c/a/transports.urbains/sessions) in Unknown on line 0