1934, la fin de la Petite Ceinture



Historail n°23, la Fin de le Petite-Ceinture, photo Philippe-Enrico Attal

Historail n°23, la Fin de le Petite-Ceinture, Philippe-Enrico Attal

A l’heure où RFF se penche sur l’avenir de la Petite Ceinture, de nombreuses options restent ouvertes quant à l’utilisation future de l’infrastructure. Alors que plusieurs associations proposent une reprise des circulations ferroviaires, il est intéressant de se pencher sur les conditions de la fermeture du trafic voyageur en 1934 et les échecs des tentatives de réouverture.

A l’origine, la ligne de Ceinture n’était pas destinée au trafic voyageurs. Lors de sa construction au XIXe siècle, sa mission première était d’assurer le transport des marchandises et de permettre la liaison entre les gares parisiennes établies par les grandes compagnies. Admis à contrecoeur, les voyageurs vont peu à peu s’imposer sur la ligne qui assure un service appréciable en correspondance avec omnibus et tramways. Les chiffres de fréquentation vont progressivement augmenter pour atteindre en 1900 lors l’Exposition Universelle plus de 39 millions de voyageurs. La Ceinture qui s’est adaptée pour la circonstance, dotée notamment d’une nouvelle antenne à destination du Champ-de-Mars (lieu stratégique de l’Exposition) assure le transport des voyageurs en l’absence de ce métro dont on parle depuis près de 50 ans et qui est ouvert en catimini le 19 juillet 1900. Ce chiffre impressionnant démontre qu’un service adapté, une exploitation cohérente permettent à la Ceinture bien que située en périphérie d’assurer un service complémentaire aux autres modes de transports de pénétration. Malheureusement, passé cet événement planétaire, la ligne va peu à peu décliner et sa fréquentation régulièrement diminuer. Malgré ses atouts, le dernier train voyageurs circule le 22 juillet 1934. Depuis cette date, plus aucun service régulier n’a été assuré sur la Ceinture, le bus PC prenant le relais pour les voyageurs. Seule la ligne d’Auteuil a continué son exploitation de Pont-Cardinet à la Gare d’Auteuil jusqu’à son intégration partielle en 1988 au RER C. Lire la suite…



Premières études pour le doublement Châtelet-Gare-du-Nord


Une rame de la ligne D Gare-du-Nord au départ en direction de Châtelet-Les-Halles. 24 trains par heure s'engagent dans ce tunnel, photo Philippe-Enrico Attal

Une rame de la ligne D Gare-du-Nord au départ en direction de Châtelet-Les-Halles. 24 trains par heure s'engagent dans ce tunnel, photo Philippe-Enrico Attal

Le Stif, syndicat des transports d’Ile de France vient de débloquer 1,3 million d’euros pour engager des études sur le doublement du tunnel de RER entre Châtelet et Gare-du-Nord. Réalisées par RFF, elles permettront d’évaluer les conditions d’un éventuel doublement d’un tunnel parcouru par 1,2 millions de voyageurs quotidiens. Véritable goulot d’étranglement, cette section a été aménagée pour permettre le passage de 28 trains par heure dans les 2 sens, 20 RER B et 8 RER D. Divers aménagements sur l’exploitation ou la signalisation permettent de répondre actuellement au trafic de ces lignes. Parmi les solutions mises en place, la suppression sur la ligne B du changement de conducteur à la Gare-du-Nord au passage entre section exploitée par la RATP et la SNCF. Lire la suite…



Des jardins sur la Petite Ceinture


Dans le 15e, la Petite Ceinture va s'ouvrir au public, photo Philippe-Enrico Attal

Dans le 15e, la Petite Ceinture va s'ouvrir au public, photo Philippe-Enrico Attal

Que faire de la Petite Ceinture parisienne ? Alors que le tramway des maréchaux la double dans le sud de Paris en attendant son prolongement vers le nord, l’infrastructure ferroviaire reste fermée au voyageurs depuis 1934, et aux marchandises depuis la fin des années 90. Convoitée, la ligne qui fait un tour incomplet de la Capitale intéresse autant les promoteurs que les amoureux des espaces verts au regard des nombreuses espèces végétales qui la borde. De son côté RFF, son propriétaire ne souhaite pas compromettre l’avenir d’une ligne parfaitement insérée dans la ville. Depuis 2006, un protocole existe entre la ville de Paris et RFF sur le respect de l’infrastructure tout en assurant son ouverture au public. Lire la suite…



Paris rachète 2 gares de la Petite Ceinture


La gare de Saint-Ouen est fermée aux voyageurs depuis 1934, photo Philippe-Enrico Attal

La gare de Saint-Ouen est fermée aux voyageurs depuis 1934, photo Philippe-Enrico Attal

La Petite Ceinture de Paris fermée aux voyageurs en 1934 est toujours dans l’actualité. Propriété de RFF, de nombreux projets la concernant continuent de fleurir, le gestionnaire de l’infrastructure n’écartant pas totalement la reprise des circulations. D’autres parmi lesquels certains élus parisiens envisagent l’aménagement de la ligne en espace vert protégé. Pour l’heure, c’est du côté des gares qu’apparaissent les avancées les plus concrètes. Après l’ancien BV de Montrouge sauvé de justesse de la démolition, c’est au tour des deux stations d’Ornano et de Saint-Ouen d’attirer l’attention des élus.

Lire la suite…



Accord RFF et Eurostar sur les sillons


Rames Eurostar en Gare du Nord, photo Philippe-Enrico Attal

Rames Eurostar en Gare du Nord, photo Philippe-Enrico Attal

Eurostar et RFF viennent de passer un accord sur la qualité des sillons. Sixième de ce type, le second avec une entreprise ferroviaire de voyageur, ce partenariat a été signé fin janvier par Hubert du Mesnil pour RFF et Nicolas Pretovic pour Eurostar. Lire la suite…



Salon des Transports Publics à Paris


Le salon est l'occasion de découvrir de nouveaux matériels, ici le Crealis, photo Philippe-Enrico Attal

Le salon est l'occasion de découvrir de nouveaux matériels, ici le Crealis, photo Philippe-Enrico Attal

Du 8 au 10 juin s’est tenu à Paris le Salon des Transports Publics. L’occasion pour les différents intervenants de présenter les dernières innovations en matière de matériels, systèmes et technologies au service des déplacements quotidiens. Une session placée résolument sous le signe de l’environnement à l’heure du Grenelle et du réchauffement climatique. Si les institutionnels étaient là telle l’UITP, l’Union Internationale des Transports Publics qui fête cette année son 125e anniversaire, on trouvait aussi des exploitants du monde entier, des constructeurs, des prestataires, la presse ferroviaire avec bien sûr La Vie du Rail, bref tout ce qui compte dans le monde du transport. Lire la suite…



Mobilisation pour Alès – Bessèges


La région participe à la relance des TER, photo Philippe-Enrico Attal

La région participe à la relance des TER, photo Philippe-Enrico Attal

La ligne régionale Alès – Bessèges dans le Gard est en sursis. Au fil du temps le manque d’investissement a conduit à une détérioration progressive des conditions d’exploitation remettant en cause le maintien de son activité. Sur les 2/3 de son parcours la vitesse est ainsi ramenée à 40 kms/h au lieu de 70, limitant d’autant son attractivité. Le 24 octobre 2009, un éboulement a fortement endommagé une motrice ainsi que la voie. Deux blocs se sont détachés à hauteur de Molière-sur-Cèze alors qu’un TER arrivait au même moment. Si la catastrophe a été évitée, RFF conscient du problème a engagé d’importants travaux pour consolider les talus et éviter de nouveaux éboulements. Cet incident pourrait servir de détonateur pour une rénovation complète de la ligne. Lire la suite…



Une ligne mixte TGV / fret pour Nîmes – Perpignan


Une nouvelle gare sur la LGV serait créée à Béziers, photo Philippe-Enrico Attal

Une nouvelle gare sur la LGV serait créée à Béziers, photo Philippe-Enrico Attal

Même si ce n’est pas encore pour demain, la ligne à grande vitesse entre Nîmes et Perpignan avance. Après un débat organisé au printemps autour de trois options, les choix définitifs commencent à se dessiner. Le public était invité à se prononcer sur une ligne intégralement dédiée à la grande vitesse voyageurs, une ligne mixte TGV/fret ou une simple amélioration de l’axe existant. C’est finalement le choix d’une nouvelle infrastructure apte à recevoir des TGV à 320 kms/h et des trains de fret qui a été préféré. Dans cette option, de nouvelles gares TGV doivent être construites. Si le principe est acquis pour Nîmes et Montpellier, la question se pose encore pour Béziers et Narbonne. On s’oriente vers une nouvelle station située entre les 2 villes plutôt que de faire un choix entre l’une ou l’autre. A Montpellier aussi, la question de l’implantation reste posée. S’il semble probable que la nouvelle station se situe dans le quartier d’Odysséum, d’autres plaident en faveur de Saint-Jean-de-Védas à la sortie ouest de l’agglomération. Lire la suite…



Démolition de la Gare d’Auteuil


Le BV de la Gare d'Auteuil préservé par le chantier de démolition, photo Philippe-Enrico Attal

Le BV de la Gare d'Auteuil préservé par le chantier de démolition, photo Philippe-Enrico Attal

24 ans après la fin de l’exploitation ferroviaire de la ligne d’Auteuil, c’est au tour de la gare d’Auteuil de voir une page se tourner. L’abandon de la section Henri Martin – Auteuil Boulogne à la faveur de la mise en service de la branche ouest du RER C a conduit à la désaffection complète de l’important site de la gare d’Auteuil autrefois correspondance entre la ligne d’Auteuil et la Petite Ceinture Rive Gauche. Ses emprises qui comprenaient au plus fort de l’exploitation un dépôt vapeur et une dizaine de voies suscitent depuis quelques années les convoitises dans ce quartier cossu de la capitale. La plate-forme qui est toujours la propriété de RFF a été transformée en promenade verte tandis qu’une procédure de fermeture a été engagée en 2008 concernant la partie comprise entre Passy-La Muette et Auteuil-Boulogne. Lire la suite…



Une nouvelle gare pour Montpellier


La colonnade de la gare sera préservée, photo Philippe-Enrico Attal

La colonnade de la gare sera préservée, photo Philippe-Enrico Attal

Bon départ pour le projet de rénovation de la gare de Montpellier. Alors que la nouveauté devrait arriver dans quelques années du côté de Boirargues avec une gare TGV, on s’active en centre ville pour la mutation du B.V. historique de Saint-Roch. Édifié en 1844, il a su évoluer au fil du temps, face à un trafic toujours plus important. C’est à la fin de l’année 2008 que Guillaume Pépy et Georges Frêche, le président de la Région sont tombés d’accord sur l’idée de relancer un projet dans les cartons depuis déjà quelques temps. En clair, 50 à 60 millions d’euros permettront les aménagements nécessaires à la nouvelle gare dont la mise en service est espérée pour la fin 2013. Lire la suite…




Warning: Unknown(): open(/mnt/159/sdb/c/a/transports.urbains/sessions/sess_d894fb9272941c95e5c93abe6919b975, O_RDWR) failed: No such file or directory (2) in Unknown on line 0

Warning: Unknown(): Failed to write session data (files). Please verify that the current setting of session.save_path is correct (/mnt/159/sdb/c/a/transports.urbains/sessions) in Unknown on line 0